Votre décision est prise : vous allez accueillir un nouveau compagnon à quatre pattes au sein de votre famille ! Afin de minimiser les risques, vous avez fait le choix de vous adresser à un professionnel de l’élevage. Bonne idée en effet, à condition toutefois de vous montrer vigilant. Vous trouverez dans le texte ci-dessous tous les critères qui différencient les éleveurs sérieux des incompétents voire des arnaqueurs.

Les critères d’évaluation des élevages

Pour évaluer la qualité d’un élevage de chien, vous pouvez vous servir d’une grille de notation comportant plusieurs critères. Elle est d’ailleurs utilisée par les services de l’État en charge du contrôle des éleveurs de chiens et chiots. Voici les points sur lesquels vous devez vous montrer particulièrement vigilant :

  • La propreté des locaux ;
  • La présence d’humains afin de solliciter les animaux ;
  • Les animaux doivent être habitués aux plus jeunes enfants ;
  • Les documents légaux nécessaires à la vente doivent toujours vous être remis.

Après un achat auprès d’un élevage canin, il est fortement recommandé de prendre rendez-vous chez un vétérinaire. Cette première visite vous aidera à mieux vous familiariser avec le nouvel animal. Si vos moyens financiers vous le permettent, n’hésitez pas non plus à souscrire une assurance spécifique. Celle-ci vous offre une prise en charge (partielle ou totale selon les différentes formules réservées aux chiens de race) des dépenses liées à la santé de l’animal.

Comment reconnaître un éleveur compétent ?

Le contact humain avec le responsable de l’élevage de chiens demeure également important. tout professionnel qui se respecte aura en effet plaisir à répondre à toutes vos interrogations en lien avec l’animal. Il aura à cœur de vous faire découvrir son métier, qui s’apparente à une véritable passion pour lui. Il existe malheureusement des personnes malintentionnées qui ne remplissent pas toutes les obligations liées à une telle activité (aliments de qualité, documentation, vaccination, éducation ou encore patrimoine génétique de qualité).

Pour éviter de tomber dans ce genre de piège, préférez éviter les éleveurs qui :

  • démontrent un intérêt limité pour les clients potentiels ;
  • ne sont pas en capacité de répondre aux interrogations en lien avec la race de l’animal ;
  • ne présentent pas les faiblesses génétiques d’une race (par méconnaissance ou pour les masquer) ;
  • ne sont pas en capacité de vous présenter les carnets de vaccination des animaux ;
  • ne sont pas recommandés par des associations ou d’autres professionnels de l’élevage canin ;
  • ne vous donnent pas des conseils pour adapter le comportement de l’animal à son nouvel environnement.

Si vous êtes déjà fixé sur une race en particulier, adressez-vous à une association spécialisée. Elle saura vous réorienter vers des éleveurs dignes de confiance.

L’importance de la documentation légale

En France, toute vente de chien ou chiot implique la fourniture à l’acheteur des documents légaux. Chaque professionnel doit donc être en situation de produire un certificat de naissance. Ce document ne concerne que les animaux dits de race. Il confirme les origines du chien tout en précisant son nom complet, son numéro d’identification, sa couleur ou encore ses signes distinctifs. La loi oblige également la fourniture d’un certificat établi par un vétérinaire. Un tel document mentionne les informations permettant d’identifier avec précision le cédant, l’ensemble des vaccins déjà effectués, la catégorie du chien, la date et le résultat du dernier test comportemental de l’animal ou encore l’attestation de cession. Vous aurez donc déjà compris que ce certificat est très complet. Toute cession (même gratuite) réalisée sans ce document expose le cédant à des sanctions administratives (fermeture temporaire ou définitive de l’élevage) et à des amendes de 4ème classe.

Les signes qui doivent vous inciter à fuir !

Si vous vous rendez chez un éleveur, ouvrez l’œil ! Si jamais vous détectiez l’un des signes ci-dessous, fuyez sans plus attendre et préférez vous adresser à un autre professionnel :

  • La provenance des animaux n’est pas clairement établie
  • La traçabilité des familles n’est pas possible
  • La vaccination des animaux n’est pas conforme aux dispositions légales
  • Les animaux disponibles à la vente vous semble trop jeunes
  • Trop de races sont présentes
  • L’élevage vous semble dans un mauvais état
  • Les ventes sont possibles sans document
  • Certains animaux proposés à la vente sont présents en dehors de l’élevage