Lorsque les chats présentent des problèmes de comportement, cela peut avoir plusieurs raisons. La raison peut provenir d’une maladie ou d’un problème mental ce qui explique le trouble. Il est important de savoir réagir correctement si votre chat présente un comportement étrange.

Troubles du comportement courants chez les chats

En principe, tout comportement inhabituel de votre chat peut être considéré comme un trouble. Il est possible que quelque chose ait mal tourné dans l’éducation du félin. D’autres animaux voisins intimident votre animal de compagnie ou que la maison ne soit pas conçue pour lui. Pour vous aider à traiter correctement les problèmes de conduite des chats, découvrez comment reconnaître ses troubles inhabituels. Cela signifie que vous devez être vigilant et rechercher les causes dès que celui-ci montre des changements de comportement perceptibles. S’il devient agressif, si des pattes de velours confiantes deviennent timides et effrayées, ou s’il miaule de manière excessive alors celui-ci présente des problèmes de comportement. Les comportements indésirables tels que le marquage à l’aide d’urine, grattage sur les meubles et les tapis sont particulièrement fréquents. Lorsqu’il évite la litière ou présente une agression envers les personnes, ou ses congénères, ou lorsqu’il a peur et montre une timidité exagérée. Le miaou excessif est également un trouble ou un toilettage accru, qui entraîne des taches chauves dans le pelage.

Trouble comportemental : aller chez le vétérinaire

Si votre chat montre une conduite flagrante, vous devez d’abord consulter le vétérinaire. Les symptômes de la maladie chez eux sont souvent très subtils, car les animaux essaient instinctivement de cacher leur faiblesse. Les problèmes de comportement avec le bac à litière, par exemple lorsqu’il fait pipi au lit sont des signes avant-coureurs de maladies des voies urinaires. Un comportement agressif peut indiquer que votre chat souffre ou est malade, ce qui le fait se sentir particulièrement vulnérable. S’il est plus anxieux que d’habitude, il peut y avoir une cause physique. En effet, il se peut que votre chat soit devenu aveugle ou sourd, et qu’il soit donc très insécurisé. Lorsqu’ils miaulent beaucoup, il doivent également être soigneusement contrôlés par un vétérinaire.

Cela peut également indiquer une surdité, mais c’est certainement un signe que votre nez poilu a quelque chose d’important à vous dire. Il ne doit pas nécessairement s’agir d’une maladie, mais cette possibilité doit être écartée avec l’aide du vétérinaire. Si votre patte de velours se nettoie tellement qu’elle lèche le pelage et peut aussi affecter la peau, elle peut avoir des parasites tels que des puces ou des vers.

Adopter le point de vue d’un chat

Si votre vétérinaire n’a pas pu trouver de cause physique au comportement de votre félin, plusieurs facteurs psychologiques peuvent être à l’origine des troubles. Il est important que vous n’essayiez pas d’interpréter le trouble de votre chat d’un point de vue humain, car les malentendus sont inévitables. Au lieu de cela, il est logique de pénétrer dans le nez pelvien de votre chat et de comprendre ses instincts et ses besoins. Il y a toujours une raison pour laquelle votre minet fait ce qu’il fait. Les sentiments et les motifs tels que l’insulte, le ressentiment, la vindicte ou le mépris sont totalement étrangers aux animaux et n’appartiennent qu’aux humains.

Troubles chez les chats : recherche de preuves

Il est préférable d’utiliser vos connaissances sur le comportement instinctif des chats et ses besoins naturels pour rechercher systématiquement des indices. Dans un foyer à plusieurs félins, des troubles peuvent survenir si la chimie du groupe n’est pas bonne. Peut-être que les animaux n’ont pas été rassemblés correctement et c’est la raison des disputes. Le mobbing est également une cause possible du changement de conduite manifeste de ces animaux. Il est également possible qu’un incident ait effrayé ou perturbé l’un de vos tigres domestiques et qu’il témoigne d’une agressivité détournée. Cela peut à son tour perturber l’harmonie de tout un groupe de chats ou entraîner un comportement agressif envers les humains. Si un nouveau membre de l’animal rejoint la famille, cela modifiera l’odeur du groupe.

Cela peut inciter le félin à marquer son territoire avec de l’urine. Le marquage est également un comportement normal chez les animaux non stérilisés. La peur ou l’insécurité sont également des causes fréquentes de comportements anxieux et timides. Vous avez peut-être crié sur votre chat ou l’avez puni trop sévèrement. Si les chats de refuge sont remarquablement timides, leur propriétaire précédent a peut-être été trop brutal dans leur manipulation. Heureusement, il existe parfois des solutions simples à ces troubles, par exemple si le foyer n’est pas assez accueillant pour ses animaux. Les lions de salon doivent aiguiser leurs griffes quelque part. S’ils ne disposent pas d’un joli grattoir, ils ont recours à des meubles et des tapis dans leur détresse. Un bac à litière qui n’est pas assez propre ou dont la litière sent mauvais au nez des chats est utilisé à contrecœur. L’affaire en question peut se retrouver ailleurs, par exemple dans un pot de fleurs.

Améliorer l’environnement du chat et renforcer les liens

Si vous avez une idée de ce qui pourrait être à l’origine des problèmes de comportement de votre chat, vous êtes en bonne voie pour trouver une solution. Par exemple, un grattoir attrayant peut résoudre le problème des rayures sur les meubles. Avec de nombreux jouets pour chats et de longs moments de jeu, vous pouvez établir un lien de confiance avec votre chat et lui faire perdre sa timidité. Nettoyez régulièrement le bac à litière et assurez-vous d’avoir suffisamment de bacs à litière pour toutes les pattes de velours de la maison. Des murs d’escalade, des lieux surélevés et des cachettes lui donnent des possibilités supplémentaires de sécurité et de retraite. Vous pouvez Consulter un psychologue pour chats. Si rien de tout cela ne vous aide et que vous êtes au bout du rouleau, consultez un psychologue professionnel pour chats qui connaît bien la psychologie de ces nez en fourrure. Il est préférable de demander à votre vétérinaire s’il peut vous recommander un bon spécialiste.