Vous savez exactement que vous voulez un chat de maison, mais vous n’êtes pas sûr s’il doit s’agir d’un chat de race ou d’un chat de maison ? Vous trouverez un peu d’aide pour le choix final de votre futur colocataire animalier dans notre guide. Un chat de maison ou plutôt un chat d’une certaine race ? Cette décision dépend de nombreux facteurs et de ce qui est important pour vous. Le caractère, l’apparence, l’entretien et votre goût très personnel jouent donc un rôle. Fondamentalement, les futurs propriétaires de chats peuvent être satisfaits des deux décisions.

Les chats domestiques sont un bon choix

Les chats domestiques sont généralement extrêmement robustes et moins sensibles aux maladies que certains chats de race. Et le choix est vaste : les chats domestiques sont disponibles dans toutes les couleurs et tous les motifs. Achetez un chaton de chez vous ou donnez une patte de velours du refuge à un nouveau foyer. Avec un chat de refuge, vous auriez tout de suite fait une bonne action. Après tout, il y a des tas de chats domestiques qui attendent leur peuple préféré – même des chatons parmi eux. Néanmoins, la décision doit être prise très consciemment. Souvent, vous achetez avec un chat domestique “le chat dans le sac”. Parce qu’on ne peut pas savoir à l’avance si le petit coquin sera sauvage ou câlin et pour beaucoup de futurs propriétaires de chats, ce sont les traits de caractère qui jouent un grand rôle. De plus, le besoin de liberté est généralement grand chez les chats domestiques, d’où le risque d’une petite fugue.

Chat à pedigree : quand les préférences personnelles décident

Bien qu’il n’y ait pas, et de loin, autant de races de chats reconnues que de races de chiens, le choix reste difficile. Après tout, un chat vit jusqu’à 20 ans à vos côtés. C’est pourquoi vous devez réfléchir attentivement à la race que vous choisissez.

– Optique : de l’élégant chat siamois, au magnifique chat gris-bleu des Chartreux, en passant par les grands et moelleux chats persans. Pour tous les goûts, il y a le chat domestique idéal. 

– Caractère : choisissez votre chat de race non seulement en fonction de son apparence extérieure – informez-vous également sur les traits de caractère. Même si chaque animal est un individu, chaque race a ses propres traits de caractère dans les gènes. Les chats siamois sont assez extravertis et les Persans ont l’esprit très calme.

– Entretien : il existe de beaux chats de race à la fourrure particulièrement longue. Cependant, un tel manteau a également besoin d’être toiletté – tous les jours. Il ne faut pas sous-estimer ce rituel et il faut de toute façon avoir le temps de se préparer. Sinon, il en résulte des nœuds et un pelage mat.

– Un élevage adapté à l’espèce : le choix de la bonne race de chat joue également un rôle dans l’élevage des chats. Par exemple, les chats du Bengale ont besoin de beaucoup d’espace et d’occupation. Vous devez également tenir compte de ce facteur lorsque vous prenez votre décision.

En résumé, on peut dire que tant les chats domestiques que les chats de race peuvent être un bon choix. Un chat domestique est robuste en termes de santé et est disponible dans une large gamme de couleurs, mais son caractère est surprenant et son origine exacte est pour la plupart inconnue. Les chats de race pure sont un peu plus sensibles aux maladies typiques de la race et parfois plus coûteux à soigner. Toutefois, les traits de caractère peuvent être évalués avant l’achat et un pedigree exact prouve l’origine et l’authenticité de votre nez en fourrure. Veuillez choisir l’éleveur avec soin. Afin de ne pas être pris par les vendeurs, qui font de l’élevage au noir. Certes, la décision n’est pas facile à prendre, mais une chose est sûre : les chats sont d’excellents animaux de compagnie. 

Les chats de race les plus réputées 

La liste des races de chats ci-dessous se présente par ordre alphabétique. Pour qu’un chat soit reconnu comme chat de race, il doit disposer d’un pedigree. Un chaton né de deux parents de race différente ne sera pas reconnu comme chat de race sans pedigree. On dira alors que c’est un chat de gouttière ou un chat d’apparence. 

– Balinais à poils mi-longs : le balinais est semblable au siamois, mais sa robe est plus longue et plus soyeuse. Aussi vif et intelligent que lui, il est un peu moins exigeant. 

– Birman : tenu pour un chat sacré de sa Birmanie natale, le birman présente une personnalité méditative et pacifique. C’est un merveilleux chat d’appartement, mais il peut faire de l’angoisse si on le laisse seul trop souvent. 

– Maine coon : à cause de sa queue très touffue, le maine coon avait été tenu par les colons américains comme issu d’un croisement entre le raton laveur et le chat, d’où son nom. Actif et affectueux, il peut peser jusqu’à 8,2 kg, bien que la plupart soient plus petits, et se caractérise par une collerette de fourrure. La nature indépendante du maine coon et son manteau épais et imperméable en font un remarquable chat de plein air. 

– Chat des forêts norvégiennes : Bien qu’amical, ce chat farouchement indépendant n’est pas une race d’appartement. Il s’est développé dans la glaciale Norvège, comme le prouve bien sa fourrure épaisse, et il adore chasser et grimper. 

– Ragdoll : ce chat a tendance à devenir aussi mou qu’une poupée de chiffon quand il est sur vos genoux: ce trait lui a valu son nom et a permis l’éclosion de mythes charmants. On dit que la mère de la première portée, percutée par une voiture, a donné naissance à une portée de chatons très souples; on dit aussi que la nature affectueuse du ragdoll en fait un chat sans défense, bien qu’intelligent. Ce chat docile exige moins d’espace et moins d’exercice que d’autres races. 

– Somali : comme l’abyssin, dont il est une variété à poils mi-longs, le somali tire son coloris distinctif des bandes foncées qui marquent chaque poil. 

– Turc de Van : les chats détestent l’hiver, n’est-ce pas ? Pas le turc de Van. Cet ardent nageur adore se baigner. Il serait issu de la région du lac de Van en Turquie. Doté d’une personnalité très sympathique, il exhibe une superbe livrée rousse et crème.