Des rumeurs surgissent rapidement sur Internet et l’une d’entre elles concerne le chat atteint du syndrome de Down. Des histoires réconfortantes d’un chaton ou d’un tigre blanc, qui souffrent de malformations génétiques, semblent le confirmer. Cependant, il est impossible que des chats soient atteints du syndrome de Down naissent. Si la surpopulation se produit dans des races de chats telles, les symptômes sont similaires à ceux du syndrome de Down chez l’homme. Les chats peuvent présenter certains symptômes typiques des personnes atteintes du syndrome de Down, mais ils ne peuvent pas présenter eux-mêmes cette anomalie génétique. 

Qu’est-ce que le syndrome de Down ?

Le syndrome de Down est également connu sous le nom de “trisomie 21”. Les humains ont normalement 64 structures constituées d’ADN qui portent le matériel génétique. Elles sont généralement disposées par paires, ce qui fait qu’il y a 23 paires de chromosomes. Une moitié de la paire de chromosomes est héritée du père, l’autre moitié de la mère. Il arrive parfois qu’un chromosome soit non seulement présent deux fois mais trois fois – c’est ce qu’on appelle une “trisomie”. Si cela se produit sur la 21e paire de chromosomes, on parle de “trisomie 21” ou, plus familièrement, de syndrome de Down.

L’anomalie génétique peut se manifester de différentes manières chez les personnes concernées et peut entraîner des limitations physiques et mentales plus ou moins graves. Néanmoins, il existe certains symptômes que la plupart des personnes atteintes du syndrome de Down ont en commun, notamment la taille inférieure à la moyenne, petit crâne arrondi, l’arrière de la tête aplati, des yeux bien espacés, yeux inclinés, racine de nez large, petites oreilles et  grande langue.

Parmi les limitations physiques les plus courantes, on peut citer la faiblesse musculaire, la déficience visuelle, la déficience auditive, la susceptibilité aux infections et la malformation cardiaque congénitale.

En outre, il y a souvent des retards de développement et un faible quotient intellectuel, ainsi que des difficultés d’apprentissage, bien qu’il y ait aussi des personnes atteintes du syndrome de Down qui ont une intelligence presque moyenne.

Le syndrome de Down chez les chats est génétiquement impossible

Contrairement aux humains, les chats n’ont que 19 paires de structures constituées d’ADN. Ils ne peuvent donc pas former de trisomie 21 et il est génétiquement impossible qu’un chat naisse avec le syndrome de Down. Ce qui se passe, en revanche, c’est une trisomie sur le chromosome sexuel chez les chats. Normalement, les animaux ayant deux chromosomes X sont des femelles, ceux qui ont un chromosome X et un chromosome Y sont des mâles. Il arrive que la progéniture hérite par hasard de deux chromosomes X et d’un chromosome Y. Chez les chats, cela se traduit par le fait que l’animal présente les caractéristiques biologiques externes d’un matou, mais qu’il est infertile. C’est par exemple le cas des mâles en écaille de tortue et des chats chanceux.

Les symptômes du syndrome de Down chez les chats et leurs causes

Les chats ne peuvent pas être atteints du syndrome de Down, mais ils peuvent présenter l’un ou l’autre des symptômes typiques des personnes atteintes de trisomie 21. Le chaton Otto, qui a fait ses rondes sur Internet il y a quelques années en tant que chat atteint du syndrome de Down, avait les yeux très écartés. Le tigre blanc Kenny, qui est mort en 2008 et était censé être atteint du syndrome de Down, souffrait d’une forte sous-occlusion, d’un mauvais alignement des dents et d’un crâne rond. Des chats célèbres comme Grumpy Cat, Lil’ Bub ou Monty présentent également des caractéristiques optiques qui rappellent les symptômes du syndrome de Down chez l’homme.

Les chats peuvent présenter les malformations ou maladies suivantes qui ressemblent au syndrome de Down :

  • Nanisme
  • Hydrocéphalie (tête de l’eau)
  • Ataxie
  • Malformations physiques avec faiblesse musculaire
  • Blindheit
  • Squint
  • Surdité
  • malformations du crâne et du visage
  • Malformations de la mâchoire
  • Malocclusion
  • Fente labiale ou palatine

Comment cela se fait-il ? Il s’agit principalement de consanguinité, de surconsanguinité ou de mutations génétiques spontanées qui entraînent des malformations physiques ou des malformations cardiaques congénitales et d’autres lésions d’organes. Parfois, les chatons ne peuvent pas se développer correctement dans l’utérus parce que la mère est tombée malade pendant la grossesse. Les chatons nouveau-nés peuvent également être perturbés dans leur développement par des maladies. De plus, certaines infections telles que la rhinite féline ou le FIV réduisent l’immunité du chat.

Si les caractéristiques mentales d’un chat semblent être limitées, la cause en est généralement une socialisation insuffisante et une garde inappropriée. Ceux-ci peuvent entraîner des problèmes de comportement et des maladies psychologiques telles que la dépression ou les troubles anxieux. De plus, les vieux chats peuvent souffrir de démence comme les humains, ce qui limite leurs capacités mentales indépendamment de leur histoire de vie.