Les animaux ont besoin d’une alimentation variée et complète pour rester en bonne santé et gagner du poids. Pour les troupeaux de bovins, il existe des formules spécifiques qu’il faudrait adopter selon l’âge du troupeau. Mais au lieu de composer vous-même leur nourriture, achetez plutôt des produits déjà prêts à l’emploi.

Doit-on opter pour une alimentation équilibrée ?

Les bovins disposent d’un système digestif assez particulier. En effet, grâce à leur réservoir stomacal très large, ils sont capables de stocker une grande quantité d’alimentation, pouvant aller jusqu’à 225 litres. Ainsi, il est fortement recommandé de donner à vos animaux une alimentation équilibrée pour couvrir leurs besoins journaliers. Les fourrages par exemple sont indispensables pour optimiser leur croissance et améliorer leur métabolisme. Il peut s’agir d’un fourrage vert, récolté. Ils doivent représenter en moyenne 80 % de l’alimentation de vos bêtes. Une alimentation pour bovins riche en protéines est également nécessaire, car ces composants ont un impact positif sur le système nerveux. De même, une carence en minéraux peut être néfaste sur le long terme. Aussi, il faut à l’animal de la fibre pour ralentir le transit des fourrages et des concentrés. Idem, il ne faut pas oublier l’eau potable. Des bœufs adultes peuvent consommer jusqu’à 100 litres par jour. Enfin, adaptez la nourriture en fonction de l’âge. Les aliments pour veaux ne conviendront pas à un animal adulte. L’utilisation d’un bolus peut par exemple être envisagée pour accompagner le tarissement.

Quelle alimentation pour son troupeau ?

La ration journalière et le type d’aliments varient selon l’espèce, le type de production et l’âge de l’animal. Les aliments pour veaux sont souvent à base de maïs-fourrage. Ils sont riches en glucides et très énergisants. En revanche, ils renferment peu de protéines. Un complément nutritif est donc nécessaire pour combler le manque. Vous pouvez également vous tourner vers des pulpes sèches de betteraves sucrières, des céréales, des tourteaux, du sorgho ensilé et de la luzerne. En tout cas, il faut vous adapter aux ressources disponibles dans votre région.

Pensez à adopter une alimentation spécifique pour les vaches allaitantes ou laitières. Les périodes d’alimentation sont d’ailleurs divisées en trois parties. Pendant la période d’élevage, la vache suivra une alimentation identique à celle du troupeau jusqu’au premier vêlage. Durant la période de production de lait, la nourriture sera plus riche en énergie. Pour cela, il faut privilégier les céréales, les fourrages, les végétaux riches en protéines, les minéraux pour bovins, etc. Pendant la phase de production de lait, la vache laitière a besoin d’une grande quantité de calcium, de sodium, de magnésium et de phosphore afin d’améliorer son métabolisme et accroître la production de lait. Enfin, pendant la période de finition, il faudrait engraisser la vache pour la préparer pour l’abattage. Les éleveurs adoptent dans la majorité des cas des aliments riches en protéines. Mais la consommation de compléments alimentaires céréaliers peut aussi être envisagée.

Peut-on trouver des aliments prêts à l’emploi ?

 De nombreux fabricants proposent actuellement des produits conçus localement pour toutes les catégories (vaches en lactation, vaches taries, veaux, etc.) : du propylène glycol, des minéraux, des matières premières pour bovins, etc. Mais pour le bien-être de vos troupeaux, privilégiez les produits issus de l’agriculture biologique et ayant obtenu un label bio. Pour accéder aux meilleures offres, commandez en ligne. Des offres promotionnelles sont souvent disponibles, vous permettant de réaliser de belles économies.

Pour évaluer l’alimentation de vos troupeaux, vous pouvez faire appel à des professionnels experts dans le domaine. Ces derniers seront en mesure d’effectuer un audit personnalisé afin de déterminer le type d’alimentation le plus adapté, dans le but d’améliorer la production. Ils pourront prendre en compte l’état de santé de l’animal, son poids ainsi que sa corpulence pour évaluer les aliments et les nutriments dont votre troupeau a besoin.