« Se promener avec son chien est un des plaisirs de la vie… c’est un lien, une façon d’être ensemble, en prolongement l’un de l’autre, une sensibilité partagée » bruce fogle.

Voici un outil de rééducation qui consiste à mettre l’animal au milieu des stimuli déclencheurs d’angoisse ou de peur jusqu’à ce qu’il montre des signes d’apaisement, s’il n’y a aucune incidence sur son bien-être psychique ou physique.

En théorie, cela signifie que le chien est mis dans une situation dont il ne peut se soustraire. Il est exposé en permanence au stimulus ou stimuli qui provoque le mauvais comportement jusqu’à ce qu’il montre des signes de calme émotionnel. Le risque : la détresse acquise. ne pouvant s’échapper il stresse fortement.

L’immersion pure est une technique déconseillée car trop risquée pour l’animal. Elle peut le mettre dans une situation de détresse acquise et véritablement le traumatiser, le conduire à de véritables « attaques de panique » et à l’installation d’un état d’anxiété permanente. Lorsqu’il y a deux actions contradictoires, la fuite ou l’attaque, elles peuvent s’inhiber pour une troisième voie, l’aboiement face à la menace.