On fait le point aujourd’hui sur les maladies liées aux hormones sexuelles chez les chiennes. Le cycle de la chienne dure 3 semaines et se déclenche généralement tous les 6 mois.

Au cours de ces trois semaines, la chienne va changer de comportement (certaines chiennes deviennent agitées, d’autres plus calmes, certaines cherchent à partir à la recherche d’un mâle), sa vulve gonfle, puis des pertes apparaissent d’abord claires puis sanguinolentes.

C’est pendant la deuxième semaine que la chienne est la plus fertile et qu’il faut être le plus vigilant. Le plus sage étant d’isoler la chienne pendant les trois semaines. Ces hormones peuvent hélas provoquer des maladies comme les grossesses nerveuses qui apparaissent environ 2 mois après les chaleurs et qui se traduisent par une montée de lait associée à des troubles du comportement.

Les tumeurs mammaires qui peuvent se déclencher après les chaleurs et dont le risque augmente à chaque cycle. Les kystes ovariens qui se traduisent par des douleurs abdominales, des cycles irréguliers et des pertes anormales (durables, hémorragiques par exemple).

Les métrites qui correspondent à des infections utérines graves. Pour lutter contre ces fléaux, la meilleure solution reste la stérilisation que l’on peut envisager dès le plus jeune âge ou après une première gestation ; c’est la meilleure solution pour garder votre animal en pleine santé.