La gériatrie vétérinaire connaît trois étapes, trois passages obligés qui ne doivent pas être négligés au risque de ne pas offrir la meilleure espérance de vie à votre animal.

Les étapes clés d’un vieillissement en toute sérénité pour garder votre animal en pleine santé, malgré le poids des ans, vous devez connaître les passages obligés qui vont garantir cette bonne santé. Ces moments clés de la vie de votre compagnon constituent des étapes au cours desquelles des changements physiopathologiques vont survenir.

Des affections sont susceptibles d’apparaître et des décompensations gravissimes peuvent se déclarer. Ces étapes clés assurent la prévention des maladies ainsi que la reconnaissance des phases précoces des maladies pour une prise en charge efficace avant l’apparition de désordres irréversibles et invalidants. Première étape : mon animal a entre 7 et 10 ans C’est le moment où le chien et le chat deviennent des « seniors ».

Votre vétérinaire vous le dira : 7 ans c’est l’âge du bilan ! En effet, à partir de cet âge, des modifications physiologiques et anatomiques apparaissent : votre animal commence à prendre du poids, la masse graisseuse augmente au détriment de la masse musculaire. L’augmentation de la prise alimentaire et la diminution du métabolisme aérobie (qui demande de l’oxygène pour son fonctionnement) favorisent ces changements. Entre 7 et 10 ans se remarquent aussi les premiers poils blancs qui peuvent parfois coloniser brutalement le pelage de votre animal. Parmi les affections graves pouvant se déclarer, les maladies rénales (chez le chat), cardiaques (chez les petits chiens), hépatiques et thyroïdiennes (chez les femelles) sont à retenir.

Enfin, l’arthrose peut provoquer dès 7 ans des boiteries intermittentes, surtout l’hiver, qu’il faut prendre en charge le plus précocement possible. Chez les mâles non Santé Vieillesse castrés, le risque d’une maladie prostatique dépasse les 50 % et nécessite un dépistage. Pour protéger votre animal et lui garantir une vieillesse dorée, il est recommandé de consulter votre vétérinaire deux fois par an et de lui demander, à la faveur d’une de ces visites, un bilan sanguin et urinaire. La vaccination, rappelons-le, reste un élément essentiel de la bonne santé de votre animal : plus il vieillit, plus il est fragile et nécessite une bonne protection vaccinale. Il est très utile de demander à votre vétérinaire un dépistage systématique des maladies thyroïdiennes, chez le chien comme chez le chat.

À la maison, il vous faut changer la nourriture pour proposer progressivement une alimentation « senior » et ne pas oublier la prise en charge des soins de la bouche. Deuxième étape : mon animal a entre 11 et 15 ans Les changements s’accélèrent, particulièrement en ce qui concerne le coeur, les reins et la thyroïde. Le système immunitaire devient encore moins compétent et l’arthrose touche pratiquement tous les sujets. Le risque de voir se développer un cancer augmente hélas significativement. Pour prévenir ces risques, les deux consultations vétérinaires annuelles doivent comprendre un dépistage systématique des maladies cancéreuses (tumeurs mammaires en particulier). Les bilans sanguins et urinaires se font désormais tous les six mois.

Ils permettent en outre de contrôler la bonne tolérance de l’organisme aux médicaments (contre l’arthrose notamment). La gestion des soins bucco-dentaires devient essentielle pour assurer une bonne prise alimentaire et une bonne digestion. Le contrôle du poids s’effectue tous les six mois. Troisième étape : mon animal a entre 15 et 25 ans C’est la dernière partie de la vie de nos animaux. C’est l’âge où l’arthrose fait le plus souffrir. Les maladies cardiaques et rénales s’aggravent et le risque de cancer s’intensifie. Les bilans sont toujours réalisés tous les six mois mais sont plus spécifiques de l’individu, de ses besoins, de ses traitements. Le contrôle de la douleur devient la pierre angulaire de la thérapeutique : vieillir oui, mais vieillir sans souffrir !