Un article rédigé par Jospeh Ortega. le sens des manifestations vocales : que ce soit pour ne pas signaler sa présence au gibier qu’il traque, ou à un éventuel prédateur, le chien sauvage n’aboie pas, ou alors très peu. le hurlement, l’aboiement, pour le chien, une cohésion instinctive avec la meute humaine : il ne comprendra pas qu’on le pénalise pour un message naturel.

« chien qui aboie, ne mord pas » : pas toujours vérifié, car l’aboiement peut encore être la manifestation d’un conflit entre deux réactions instinctives : la fuite et l’attaque. Chez nos chiens, les manifestations vocales peuvent varier en durée, en intensité, en fréquence.

La chienne a une voix plus aiguë que le mâle. le chiot subit une « mue » qui transforme sa voix au moment de la puberté. Les races de grand format ont une voix plus grave que les petits. lire la suite sur le blog entre chien et nous.