mite

Une boule de poils bleue, la reine du petit appartement parisien d’Elodie et Théo. « J’ai toujours voulu un chat, un bien à moi, d’aussi loin que je me souvienne, raconte la maîtresse de Gilmith. A la maison on avait des chiens – mon père était allergique aux chats. Vivant à la campagne, j’en croisais régulièrement dans mon jardin, chats errants, chats des voisins, on était presque tout le temps copains. »

Pour pouvoir franchir le pas du félin-rien-qu’à-soi, encore faut-il avoir quelques moyens. « En commençant à m’assumer financièrement, l’idée du chat est revenue. Il faut dire que je bavais pas mal devant les photos du magnifique félin (de race) d’une amie qui ne cessait de me vanter le caractère extra de son Skogkatt merveilleux », s’amuse Elodie, qui écume les sites Internet des chatteries de la région en collectant un maximum d’informations sur le chat des forêts norvégiennes.  « J’ai préparé méticuleusement l’arrivée du chaton tant attendu – après avoir convaincu non sans difficultés l’homme qui partage ma vie qu’un chat: ‘Non je t’assure, ce n’est pas qu’ingrat’! »

En février 2011 naît Gilmith de la Colline d’Astraïa (« aujourd’hui surnommée La Mite », précise Elodie). Une portée Seigneur des anneaux, « C’était un signe du destin, pour moi, fan de la trilogie de Tolkien« , commente la jeune femme.

« Je l’ai regardée grandir pendant 3 longs mois et puis, un samedi, en mai, elle a débarqué », se souvient-elle.  De quoi lui ouvrir les portes du bonheur? Elodie sourit: « C’était la chatonne de mes rêves. »

Trois adjectifs pour la décrire ?

mite2

Gilmith, joueuse, râleuse.. et surtout câline

Câline, joueuse, râleuse

* Qu’est-ce qu’il s’offrirait si elle pouvait se faire un cadeau?

Un gros pigeon bien gras, comme ceux qui la narguent à longueur de journée depuis le toit des voisins.

* Quelle serait sa phrase préférée, si elle pouvait parler?

« Bisous-câlins, bisous-câlins, bisous… je vais tuer ce fichu pigeon »

* Qu’est-ce qui l’agace, l’ennuie ou le rend triste?

Les portes fermées la rendent hystérique.

* Quel est son lieu de prédilection, dans la maison?

Elle en a deux en fait, impossible de départager. Le micro ondes près de la fenêtre de la cuisine sur lequel elle fait le guet et claque des dents à chaque passage de volatiles en tout genre. Le tapis de la salle de bain, dans laquelle elle aime bien s’isoler parce que c’est au calme et qu’il y fait frais.